Le principal endroit pour faire la culture de la tomate est le jardin. Mais il est possible de la cultiver depuis votre terrasse ou votre balcon. Cela demande un peu plus d’attention, mais surtout quelques soins essentiels. Découvrez dans cet article quelques conseils à mettre en pratique pour une bonne culture des tomates en pot.

Choisir un bon pot

Il est important de tenir compte de la taille du contenant. Il doit être profond et large pour permettre au plant de pousser dans de meilleures conditions. Cela permet également au substrat de ne pas vite s’épuiser et de se sécher. Un pot doit avoir au minimum une hauteur de 30 cm pour favoriser le développement du plant. Il est aussi recommandé d’utiliser un pot argileux pouvant faciliter la circulation de l’eau.

Opter pour un excellent substrat

Pour la culture des tomates en pot, il faut un substrat fertilisant qui possède des qualités adéquates. Pour cela, il doit contenir du terreau et de la terre de jardin. Le tout mélangé avec certaines matières organiques vous donnera un substrat de qualité qui permettra une bonne couverture du sol. Il faut retenir qu’un bon mélange doit être fait si possible avec de l’engrais, parce que la tomate nécessite beaucoup de nutriments.

Planter votre tomate en pot

Après avoir composé un bon mélange de substrat, il faut mettre le pied de la tomate dans ce dernier. Ensuite, reboucher puis arroser pour permettre le développement des racines. Déposer votre pot dans un endroit bien ensoleillé pour lui permettre de bien se développer naturellement.

Les clés pour réussir la culture des tomates en pot

Prendre le soin de bien arroser

C’est un point très important lorsque vous faites la culture des tomates en pot. En effet avec le dessèchement régulier du substrat, il va falloir faire preuve d’une certaine attention. C’est-à-dire que vous devez, chaque fois, garder humide votre pot en l’arrosant. S’il est sur un balcon, un arrosage régulier sera utile, de préférence dans la soirée pour lui permettre d’en bénéficier durablement. Vous pouvez également pailler la surface du pot pour garder cette fraîcheur. Aussi, une soucoupe pourrait permettre d’avoir une réserve d’eau pour le pied de la tomate, au cas où vous ne seriez pas disponible pour l’arroser.

Tailler les feuilles gourmandes

Les feuilles gourmandes naissent dans l’aisselle des feuilles et font perdre des ressources importantes pour la croissance des tomates. Il vous suffit de les couper de temps à autre pour favoriser une santé parfaite et assurer une végétation durable de ces derniers. Si vous ne les supprimez pas, elles donneront d’autres tiges qui ne feront qu’encombrer le pied jusqu’à ce qu’il s’épuise. C’est une méthode qu’on observe souvent dans les milieux à température basse, en raison de l’absence du soleil. Afin de lutter contre ces feuilles, il est conseillé de le faire avec un sécateur ou un ciseau une ou deux fois par semaine. Mais aussi penser à tuteurer les pieds de tomates pour éviter tout contact avec le sol. Cela pourrait être avantageux pour un bon rendement en termes de récoltes et de productivité.