Pour certains amateurs de jardinerie, la culture de légumes en jardinières est une nécessité. Le jardinage urbain implique souvent de cultiver sur les toits, les balcons, les ruelles ou tout autre espace restreint. D’autre part, les conditions de sol difficiles dans certaines localités rendent aussi la culture de légumes improbable. Afin de vous aider à pouvoir cultiver où que vous soyez, découvrez comment planter des légumes dans une jardinière.

 

Le choix de votre jardinière

En règle générale, choisissez une jardinière aussi grande que possible. Les petits récipients se dessèchent plus rapidement et peuvent nécessiter un arrosage quotidien. Les jardinières auto-arrosantes conçues pour les balcons et les patios urbains permettent d’espacer les arrosages.

Pensez également au poids car une fois que le pot sera rempli de terre humide et de plantes, il sera très lourd. Si vous comptez cultiver par exemple sur un balcon, il faudra donc s’assurer qu’il puisse supporter le poids de la jardinière quand les plantes commenceront à grandir.

Un autre point important à prendre en considération est la profondeur de la jardinière. Les plantes ayant un système racinaire profond seront rabougries et en mauvaise santé si elles ne disposent pas d’un espace suffisant.

N’oubliez pas que plus la jardinière est profonde, plus le réservoir de terre humide est grand. Ainsi, vous aurez moins besoin d’arroser vos plantes. Dans le cas des jardinières auto-arrosantes, vous n’avez pas à vous soucier de ce point car l’humidité est fournie par un réservoir d’eau situé sous la zone de plantation.

 

L’emplacement de la jardinière

il faut au minimum 6 heures d’ensoleillement par jour pour la plupart des légumes. Les salades et les herbes aromatiques peuvent généralement se contenter de moins. Les tomates, les poivrons, les haricots et les autres légumes qui aiment le soleil apprécieront le plus de lumière possible.

Si votre maison manque de soleil, pensez à mettre vos plantes sur des chariots ou des roulettes. Vous pourrez ainsi les déplacer facilement pendant la journée ou même plus tard dans la saison chaque fois que l’angle du soleil changera.

Un autre facteur à prendre en compte avec la culture en jardinières est le vent. Vos plantes seront bien plus heureuses dans un endroit protégé où le vent ne peut pas frapper et dessécher leur feuillage. Utilisez l’abri d’un bâtiment ou érigez un brise-vent temporaire à l’aide d’une clôture portative ou d’un tissu.

Toujours en rapport avec le vent, si vous utilisez un treillis ou tout autre support dans votre jardinière, assurez-vous que le treillis soit fixé à une balustrade ou à un autre support fixe.

 

Choisir le bon terreau pour des jardinières

Ne remplissez pas vos jardinières avec de la terre de jardin ou du terreau en sac. Vous devez plutôt utiliser un mélange d’empotage sans terre qui retiendra l’humidité et résistera au compactage. Vous pouvez également ajouter une quantité généreuse d’engrais organique granulaire et une pelletée de compost.

 

L’arrosage du potager en jardinière

Les légumes ont besoin d’un apport constant en eau pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Une humidité irrégulière entraîne de nombreux problèmes comme la chute des fleurs, le mauvais développement des racines, l’enroulement des feuilles, l’invasion d’insectes ou encore la pourriture.

La meilleure manière d’assurer à vos plantes un approvisionnement constant en eau est d’utiliser une jardinière auto-arrosante. Il suffit de remplir le réservoir chaque 2 à 3 jours. Les plantes absorbent l’humidité au fur et à mesure de leurs besoins.

 

Bien fertiliser les jardinières

L’engrais est particulièrement important lorsque vous faites pousser des légumes en jardinières. Il est conseillé de mélanger un engrais organique granulaire à la terre lors de la plantation. Alimentez-le ensuite chaque semaine avec un engrais soluble dans l’eau.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles l’engrais est important. Tout d’abord, le milieu de culture dans la jardinière contient peu, voire pas du tout de nutriments. De plus, les plantes en jardinière sont souvent arrosées ; ce qui élimine une partie des nutriments du sol. Il vous reviendra donc de fournir à vos plantes les éléments nutritifs nécessaires à leur développement.

Un autre point qui rend les engrais indispensables dans une culture en jardinière est le fait que beaucoup de plantes sont tassées dans un petit espace. Il y a donc énormément de feuillages et de fruits à nourrir de sorte à fournir à chaque type de plant la quantité de nutriments requise pour son bon développement.

 

Faire des combinaisons de plants

Il est fréquent d’associer diverses combinaisons de plants afin de tirer un maximum de profit de l’espace mais aussi des ressources nutritives. Cependant, ces mélanges doivent se faire suivant quelques règles fondamentales.

Lorsque vous combinez différents types de plantes dans une même jardinière, il est préférable d’associer des plantes qui ont des besoins similaires en eau et en engrais. Par exemple, le romarin qui aime les conditions chaudes ne conviendrait pas à des concombres gourmands en eau.

Il est tout de même important de garder en tête que certaines plantes ne semblent pas bien pousser lorsqu’elles sont associées à d’autres types de plantes, et ce même si elles ont les mêmes besoins. Parfois, les raisons sont dues au fait qu’elles se disputent les mêmes nutriments beaucoup trop vigoureusement. C’est notamment le cas des carottes, de l’aneth et du fenouil qui font partie de la même famille.

Une astuce simple à retenir est de combiner une plante rampante avec une plante érigée. Certaines plantes poussent effectivement mieux lorsqu’elles sont cultivées près d’un compagnon compatible.

Au niveau des bonnes combinaisons de plantes, vous avez :

  • Aubergines et haricots ;
  • Laitues et fines herbes ;
  • Tomates, basilic et oignons ;
  • Épinards, blettes et oignons ;
  • Haricots, carottes et courges.

Les combinaisons à éviter sont :

  • Carottes, aneth ou fenouil ;
  • Haricots, oignons et ails ou pois ;
  • Tomates ou courges et pommes de terre.

 

La plantation en jardinière est certes facile mais demande de prendre quelques précautions afin d’offrir le meilleur environnement de culture aux plants. À travers les conseils énumérés ci-dessus, vous avez toutes les ressources nécessaires pour planter des légumes en jardinière.