Vous aimeriez avoir votre propre jardin d’herbes aromatiques et pouvoir avoir des herbes fraîches pour vos repas et dégustations de thé ? Même si vous êtes un débutant, sachez que la plupart des herbes poussent facilement quelles que soient les conditions. Sans plus tarder, découvrez comment faire votre jardinière d’herbes aromatiques.

 

Choisissez votre espace de culture

Que vous habitiez dans une maison avec une cour ou dans un appartement avec un balcon, les herbes aromatiques poussent bien à peu près partout. L’essentiel est qu’elles reçoivent au moins 6 heures de soleil chaque jour.

Même si vous n’avez que des zones fortement ombragées, ne vous inquiétez pas. En effet, certaines herbes comme la coriandre, le persil et la menthe se contentent de 3 à 4 heures de soleil par jour. Lors du choix de votre espace de culture, tenez également compte de la proximité d’une source d’eau.

Un autre point qui pourrait sembler anodin mais qui a toute son importance est de pouvoir avoir constamment vos plantes en visuel. En effet, il n’est pas rare que les plantes commencent à se dessécher sans qu’on ne s’en rende compte. Il faudrait donc que vous puissiez avoir quasi-constamment un œil sur vos plantes afin de remarquer si elles ont besoin d’eau ou si des parasites les attaquent.

 

Sélectionnez vos contenants

Pour la culture des herbes aromatiques, il est conseillé d’opter pour des pots. Ils sont faciles à déplacer et permettent d’exposer les herbes — selon le besoin — aux meilleures conditions. Le pot vous permet ainsi de placer vos herbes sur votre porche, votre terrasse ou votre comptoir de cuisine.

Le matériau du pot peut varier entre l’argile, le bois ou la terre cuite. Le plus important lorsque vous choisissez un pot est sa capacité de drainage. Afin d’éviter que vos plants ne pourrissent en raison d’un supplément d’eau, votre pot ou votre jardinière doit pouvoir évacuer tout excès. C’est la raison pour laquelle les contenants de plantation sont percés dans leur fond. Si vos herbes ne disposent pas d’un bon drainage, elles pourriront.

Un autre point important à prendre en considération lors du choix d’un contenant est sa taille. Il doit être à une taille adéquate pour les herbes que vous comptez cultiver. Si vous choisissez un récipient trop grand, les plantes dépenseront un surplus d’énergie à faire pousser leurs racines ; ce qui pourrait entraver leur nutrition et les tuer. Dans le cas contraire, si le pot est trop petit, les herbes n’auront pas suffisamment de place pour déployer leurs racines.

 

Pensez au style de culture à adopter

Si votre jardin offre un sol riche et bien drainé dans un espace ensoleillé dépourvu d’arbres et d’arbustes concurrents, la plantation d’un jardin d’herbes aromatiques en pleine terre sera un succès. Par contre si votre sol n’est pas idéal, un jardin surélevé est une excellente alternative.

Si vous disposez d’un petit espace de culture, envisagez plutôt la culture en pots. Comme notifié dans le point précédent, il faudra que vos pots soient percés pour offrir un bon drainage.

 

Sélectionnez les plantes de votre jardin

Faites une liste des saveurs que vous aimez mais aussi de ce que vous aimeriez pouvoir faire avec les herbes que vous cultiverez. Si la cuisine est votre hobby, tournez-vous vers des herbes qui permettent de ressortir des saveurs classiques. Dans cet ordre d’idées, quelques exemples d’herbes à faire pousser dans votre jardin aromatique sont :

  • Le basilic : relativement facile à cultiver, le basilic préfère les endroits ensoleillés. Il se plaît également dans un sol riche et bien arrosé.

 

  • La menthe : elle est meilleure dans son propre contenant et au-dessus du sol. La menthe peut supporter l’ombre, mais elle est mieux adaptée à un bon ensoleillement.

 

  • L’origan grec : cette herbe a des feuilles petites et savoureuses. Elle a besoin d’un plein soleil et d’un bon drainage. L’origan grec est également une vivace tendre que vous devrez rentrer pendant les mois d’hiver.

 

  • Le persil à feuilles plates : il est généralement préféré au persil frisé car il est plus savoureux. Le persil se plaît dans un sol humide et bien drainé et peut pousser dans des zones partiellement ombragées.

 

  • Le thym : cette herbe a des feuilles très parfumées et préfère moins d’eau. Vous devez donner au thym une exposition plein soleil et un sol bien drainé.

 

  • Le romarin : les feuilles résineuses du romarin sont très aromatiques. Cette plante a besoin d’un climat frais, de beaucoup de soleil et d’un sol humide (mais pas mouillé). Il est également préférable de mettre le romarin à l’intérieur pour l’hiver.

 

Plantez votre jardin d’herbes aromatiques

Au moment de planter vos herbes, regardez leur étiquette pour connaître l’espace à laisser entre chaque plante en vue de favoriser une meilleure croissance et une bonne circulation de l’air. Creusez un trou et plantez chaque plante à la même profondeur que dans son contenant d’origine. Remplissez ensuite le trou autour de la plante, tassez doucement la terre et arrosez bien.

Si vous plantez de la menthe, il est préférable de la planter dans son propre contenant afin d’éviter qu’elle ne se répande et qu’elle n’envahisse le jardin. Si vous la cultivez dans un lit surélevé ou en pleine terre, il suffit d’enfouir le contenant dans le sol.

 

Maternez vos plantes

Vérifiez tous les jours si vos herbes ont besoin d’être arrosées. Ce point est spécialement important en été ou si vous les cultivez dans des contenants qui ont tendance à s’assécher rapidement. Arrosez abondamment si vous remarquez que la couche supérieure du sol est sèche.

Pour que vos herbes poussent bien tout au long de la saison, nourrissez-les toutes les semaines ou toutes les deux semaines avec un engrais liquide pour plantes.

 

 

La création d’une jardinière d’herbes aromatiques n’a plus de secret pour vous. Déterminez tout d’abord votre espace et le type de plantes que vous souhaitez cultiver. Il ne vous restera plus qu’à suivre les instructions énumérées dans cet article pour voir votre jardinière d’herbes aromatiques prendre vie.