Le jardin de balcon peut être aussi grand que vous le désirez mais, surtout, selon la superficie de votre balcon. Vous pouvez y mettre quelques paniers de balustrade ou de multiples pots et jardins verticaux couvrant chaque centimètre d’espace mural. Si vous vous demandez comment jardiner sur votre balcon, nous vous apportons toutes les réponses.

 

Considérations à prendre en compte

Lorsque vous décidez de jardiner sur votre balcon, quelques points essentiels sont à prendre en compte. Ils concernent aussi bien les conditions adéquates pour réussir votre jardin que votre statut de locataire ou de propriétaire. Voici quelques facteurs à prendre en considération lorsque vous démarrez un projet de jardinage sur balcon :

  • Les règles :

Certains propriétaires ou syndics ont des règles spécifiques concernant ce que vous pouvez faire sur votre balcon. Il est donc important de vérifier ce qu’il vous est permis de réaliser ou non avant de commencer. Il serait effectivement triste de donner toute votre énergie à la réussite d’un jardin pour qu’il soit retiré par la suite.

 

  • Le poids :

Les pots et conteneurs peuvent devenir très lourds au fur et à mesure que les plantes poussent. Considérez le poids que votre balcon peut supporter et faites preuve de prudence.

En cas de doute, préférez les pots en plastique légers aux pots en terre cuite ou en pierre qui sont plus lourds. Si vous incluez des pots lourds dans votre jardin, placez-les près des murs porteurs ou au-dessus des solives de soutien.

 

  • Le vent :

Plus votre balcon est haut, plus il risque d’y avoir du vent. Toutes les plantes ne se développent pas dans des conditions exposées et venteuses. Il vous faudra donc choisir en conséquence.

Les brise-vent comme les filets ou les écrans de roseaux sont très efficaces pour filtrer le vent. Ils créeront également une toile de fond attrayante. Une autre option serait d’opter pour des plantes tolérantes au vent comme la plupart des graminées et le bambou.

 

  • La lumière :

Comme pour les jardins classiques, il est essentiel de prendre en compte l’ensoleillement direct de votre balcon. Évitez de surestimer la présence de lumière en prenant le temps de noter exactement où la lumière du soleil tombe et à quel moment de la journée.

Si votre balcon ne reçoit pas suffisamment de lumière naturelle, sachez que même les balcons ombragés ont de nombreuses options comme : les feuilles de salade, les épinards, le chou frisé, les carottes ainsi que les fruits mous tels que les fraises et les framboises.

 

  • L’exposition :

Le froid peut constituer un problème sur les balcons exposés alors qu’à l’inverse, les murs chauffés par le soleil libèrent lentement leur chaleur pendant la nuit ; créant ainsi un microclimat protecteur. Il est alors indispensable de veiller à avoir un bon drainage de sorte à ce que les pots ne se gorgent d’eau et ne gèlent.

 

  • L’eau :

Si le temps est chaud et sec, soyez prêt à arroser régulièrement votre jardin. La combinaison du soleil et du vent peut rapidement assécher les pots. Une option à considérer si vous n’avez pas le temps d’arroser constamment est l’installation d’un système d’irrigation goutte à goutte.

 

Quelques idées de jardins pour balcon

Une fois que vous avez déterminé les différents points à prendre en considération, il est temps de concevoir votre micro-paysage. Vous pouvez utiliser plusieurs options de conteneurs pour apporter une touche de créativité sur votre balcon.

Pensez aussi à la possibilité de concevoir un potager pour faire pousser une partie de vos ressources comestibles ou un jardin d’herbes aromatiques. En combinant correctement les plantes comestibles et les fleurs, vous pouvez obtenir le meilleur des deux mondes.

Lors de la conception de votre jardin sur balcon, pensez à incorporer plusieurs variétés dans un même pot. Elles seront organisées de sorte à avoir un type de plantes qui sera le point central (ex : tomates, poivrons, romarin, mufliers, etc.), un autre type qui tombera en cascade au-dessus du pot (ex : fraises, courges, lobélias, bacopa, capucines, etc.) et un dernier type qui occupera les espaces intermédiaires (persil, carottes, basilic, amarante, violettes, génraniums, etc.).

 

Choisissez les bons contenants

Les jardinières et pots

Si le poids ne représente pas un problème, les grandes jardinières et les pots en bois ou en terre cuite offrent un espace suffisant pour tous les types de culture. Gardez tout de même à l’esprit que la terre cuite s’assèche rapidement. Les pots en résine et en plastique offrent une alternative légère avec une large variété en tailles, formes et options d’arrosage automatique.

Avec les grands pots et les jardinières, vous aurez la possibilité de faire pousser de petits arbustes individuels, des plantes vivaces ou encore divers légumes de jardin traditionnels. Les pots et jardinières plus petits, quant à eux, sont parfaits pour planter des herbes de cuisine, des plantes vivaces ainsi que des plantes annuelles. Ce type de contenants peut être utilisé en combinaison avec le jardinage vertical.

 

Le jardinage vertical

Les jardins verticaux vous permettent de gagner de l’espace car ils utilisent les parois verticales de votre balcon. Il existe de nombreuses manières créatives d’utiliser cette méthode.

Vous pouvez effectivement utiliser des palettes remplies de terre et fixées au mur, attacher des pots à un treillis, suspendre des gouttières à une chaîne ou encore faire des terrasses sur des escaliers de jardinières.

L’inconvénient du jardin vertical est qu’il peut avoir un facteur d’éclaboussure qui pouurait salir les murs à cause de l’arrosage aérien et de l’égouttement en hauteur. L’irrigation goutte à goutte, combinée à un système de récupération en bas, fonctionne bien pour éviter ce problème.

 

Les paniers suspendus ou à balustrade

Les paniers à balustrade et les jardinières ou paniers suspendus sont les choix les plus faciles pour les petits balcons. Ils sont fabriqués en bois, en acier ou en plastique et sont conçus de sorte à être suspendus à la balustrade du balcon ou à l’avant-toit. Ils se fixent à l’aide de sangles, de vis ou de supports pour éviter qu’ils ne se renversent en cas de vent ou de choc accidentel.

Ces types de contenants sont généralement peu profonds et plus enclins à se dessécher. Pour cela, ils conviennent mieux aux plantes de petites tailles ou résistantes à la sécheresse telles que les plantes annuelles, les fraises, les herbes et la laitue.

 

 

Vous avez maintenant toutes les ressources dont vous avez besoin pour jardiner sur votre balcon. Il ne vous reste plus qu’à choisir le type de plantes et fruits que vous souhaitez faire pousser, vous procurer les bons engrais et votre aventure de jardinage sur balcon peut débuter.